© Oliga 05 - Olivier Devignaud 2010

© Olga - Olivier Devignaud 2010

La série Olga m’a porté pendant de longues semaines, et ce n’est pas fini car je n’ai pas (encore) atteint la rédemption.Elle s’inspire de spams russes écrits dans un français improbable et vendant l’amour slave, une passion dévorante, la famille, des enfants aux joues rouges et les yeux clairs. Un ange doit me sauver. Mon âme est-elle damnée ? Par ailleurs, ce Velin d’Arches suscite réellement la

Olga 05 – Format 50×66 cm
Techniques mixtes sur Velin d’Arches – Juin 2010